Acheter un habit musulman

Les habits islamiques, pour les femmes, mais les hommes aussi, doivent répondre à certaines obligations: considérer les normes édictées par la religion tout en offrant le côté confortable à porter. Plus spécifiquement pour ces dames, différents types de tenues enrobant le corps peuvent correspondre à ces caractéristiques. Le choix s’effectuera au sein d’une large collection d’articles, accessibles à toutes les bourses.

Le fabricant use d’étoffes qui contreront la perméabilité induite par un contre-jour, car l’habit islamique doit convenablement masquer l’anatomie du porteur. En outre, les gens doivent être en mesure de bouger sereinement, sans que la tenue découvre les courbes du corps. En règle générale, on va privilégier l’emploi d’étoffes un peu consistantes que l’on va éventuellement doubler.

Connaître la abaya traditionnelle

La abaya, dont les couleurs se sont quelque peu étendues au fil du temps, est un tissu opaque, enfilé par-dessus les autres.

Chaque contrée possédant ses propres traditions, la taille de ce large voile varie, couvrant ou pas le corps en entier. Le haïk correspond également tout autant à cette description ; c’est un habit arboré jadis par la plupart des dames dans toute la partie nord du continent africain. On voit ces abayas un peu partout: dans les agglomérations marocaines, il est courant de côtoyer des jeunes femmes portant ces foulards foncés rehaussés de teintes plus chatoyantes, même si, en local, on leur donne un autre nom qui signifie « foulard » dans la langue berbère. Comme pour abaya, ce mot est appliqué à tout vêtement de ce style, notamment ces superbes pièces vestimentaires de cérémonie attachées à l’aide d’une jolie agrafe sur les épaules.

Lorsqu’on surfe sur le net, la sélection proposée est par contre plus tranchée: généralement, le style de abaya disponible reste d’une bonne taille, et ne découvre ni les bras, ni les jambes. Ajouter un foulard parachèvera la tenue, le col restant dévêtu. Les mensurations de l’objet sont variables, chacune choisit en fonction de ses préférences, mais en prenant bien garde à garder la peau du torse couverte.

Des motifs délicats pour une abaya stylée

C’est souvent la couleur ébène qui se verra choisie pour sa confection. Aujourd’hui, les habits musulmans s’ouvrent à diverses couleurs, si elles sont sobres ; on évitera les teintes chatoyantes tel l’orange pétant, mais on choisira par exemple du gris cendré.

A l’identique, les décors de l’habit doivent aussi être très discrets. La tenue islamique traditionnelle affiche parfois de vives couleurs, toutefois, pour les abayas actuelles, la décoration sera dans la finesse du détail. La forme initiale sera la même: il sera parfaitement envisageable de modifier certains éléments, par exemple le rajout d’une bande teintée sur le foulard.

Quelles matières?

Les textiles tel le coton pendant l’été, ou bien la laine semblaient, naguère, couramment employés, et ces textiles ne paraissent pas toujours aisés d’entretien. En clair, les jeunes femmes se fatiguaient dans ce dur travail, et la durée de séchage n’arrangeait rien à l’histoire. Afin de parer à cela un grand nombre d’abayas contemporaines sont cousues avec des matières plus pratiques, qui profitent des avancées réalisées dans le domaine du textile. De la sorte, l’entretien apparaîtra comme plus aisé. Elles ont été réétudiées, et sont bien beaucoup plus commodes pendant les mois ensoleillés grâce à une densité plus réduite de tissu. Faites-vous plaisir et faites votre sélection sans attendre, vous trouverez forcément une abaya vous convenant à la perfection!

L’impression numérique face à l’offset

Plusieurs techniques sont utilisées en imprimerie. L’impression numérique est l’une des plus récentes. Il est à noter que l’imprimante couplée à l’ordinateur est la plus connue et la plus utilisée.

Les principes de l’impression numérique

L’impression numérique est simple et facile à utiliser puisque l’extraction se fait directement à partir du fichier informatique PAO ou bureautique sans avoir besoin de plaque et de film.

Il est à préciser que ce sont les techniques digitalisées des imprimantes de bureau qui servent de base pour la presse d’impression ; cela de façon à ce que le travail se fasse à partir des données de l’ordinateur.

Il y a une grande différence avec l’offset, la lithographie, la flexographie et la typographie. En effet, les plaques d’impression ne sont pas les mêmes que dans l’imprimerie classique. De plus, les documents sont personnalisés grâce à la possibilité de traiter des données variables.

Pour les déchets, il y en a moins que ce soit pour les produits chimiques ou pour le papier. En ce qui concerne les encres, elles forment juste une couche superficielle en surface sans pénétrer la matière. Concernant en outre la préparation, il y a moins de configuration à faire, ce qui facilite le prototype. Pour les petits tirages (flyer, affiche…), cela permet de diminuer le coût et donc du rentabiliser.

Ce type d’impression est surtout utilisé pour les diagrammes et les tableaux en couleurs. Avec sa facilité de configuration, il est choisi pour les courts tirages à données variables. Il sert aussi pour avoir des images de qualité photo à haute résolution. Il faut savoir que les emballages et les étiquettes sont également des supports qui sont utilisés pour l’impression numérique.

Les formes d’impression en numérique

Il y a plusieurs formes d’impression numérique. Il y en a où l’impression se fait avec un flux continu de l’information entre l’ordinateur et la machine imprimante. Il en y a aussi où l’impression se fait directement sur le support sans l’aide d’une imprimante. Avec certains, il est possible de faire l’impression de l’image en modifiant des points sur chaque exemplaire qui sort de la presse. C’est le procédé à données variables et cela ne diminue pas la vitesse.

Par ailleurs, le jet d’encre se fait par surpression dans le réservoir. La technique d’éjection utilisée peut être thermique ou mécanique avec un cristal piézoélectrique. Sinon, le jet peut être en continu avec le recyclage de l’encre qui est reçu dans le réceptacle. Dans ce cas, la vitesse est rapide, mais la qualité est faible. En revanche, dans le cas de la goutte à la demande ou Drop On Demand ou DOD qui envoie l’encre en fonction des besoins, la qualité est meilleure, mais la vitesse est faible.

L’électrophotographie ou xérographie est une technique qui consiste à recouvrir le cylindre d’impression d’un polymère. Celui-ci est éclairé au laser pour activer ces changements de propriétés, ce qui permet par la suite de transférer l’encre sur le papier. C’est la cuisson qui assure la cohésion de l’ensemble.

Pour l’impression thermique, c’est le ruban qui contient l’encre qui est chauffé avant l’impression, un peu comme le principe de la dorure à chaud. En tout cas, ces différentes techniques permettent de choisir en fonction du support et aussi du budget dont dispose le client.

La date du Ramadan

Ce serait inimaginable, ignorer, chaque fois, si la messe de minuit va avoir lieu un jour ou un autre. Et que, chaque fois, vous ne connaissiez le moment de façon sure que quelques heures avant. Et en plus, peut-être irez-vous vivre Noël le un jour différent de nos voisins italiens.

C’est pourtant ce qui est habituel pour Ramadan, chaque année. Pour s’y retrouver, c’est indispensable de connaître comment est fixée la venue de Ramadan 2012. Ramadan c’est une trentaine de jours qui suit le cycle lunaire.

Les calculs permettent de prédire le déplacement de la lune des siècles à l’avance. Les millièmes de seconde de ralentissement que prend notre monde lors de la rotation de 365 jours, par exemple, sont intégrés, et on met en place un rattrapage si nécessaire. On fonctionne de la même manière pour les mois musulmans, et on peut donc prévoir sans attendre que Ramadan 2012 se produira « normalement » le 21 juillet 2012, en effet c’est le commencement de la nouvelle lune. Il faut le savoir, en considérant la religion, le mois de Ramadan débute lorsqu’on distingue la nouvelle lune. Aussi il faut, en suivant des pratiques qui sont précises, avoir vu le croissant de la lune pour que Ramadan s’ouvre. Dans une situation où on ne finirait pas par constater, parce que par exemple il y a de la brume, on décale l’observation au soir d’après. La répercussion sur la période du jeune est repoussée d’autant.

Va-t-on repousser d’autant Ramadan si il y a de la pluie sur quinze jours? C’est normal là de même il y a des hadiths. Même lorsqu’on ne voit pas la nouvelle lune, on sait en réalité qu’elle poursuit sa phase, des pays différents l’ont annoncée. On ne peut pas décaler sur un temps plus long que 24 à 48 heures après la date normale pour ouvrir le temps de Ramadan.

Tout le monde n’entame pas Ramadan le même soir.
A partir du moment où on comprend cette logique, cela ne surprend pas. Le point de départ: apercevoir la lune pendant le coucher du soleil. Aussi avec les méridiens, il est bien sûr possible que des villes différentes ne distinguent pas la lune à cette minute précise, au début, mais le lendemain. C’est pour cela que plusieurs pays de l’Islam ne commencent pas Ramadan tout à fait le même jour. Même dans un lieu quelconque, des frères décideront de suivre « l’appel à la prière des Lieux Saints» et d’autres « l’appel à la prière local ».

Ici l’explication est un peu plus conjoncturelle. Théoriquement, on est obligé d’observer les jours et les horaires de prière qui sont pratiqués dans sa localité. Cependant, des pratiquants vont, par sécurité, observer l’agenda suivi en Arabie Saoudite. Ils ne sont pas certains d’avoir les horaires justes pour pratiquer la religion, cela se produit pour ceux isolés dans une région où habitent très peu de pratiquants, pas encore dotée de structure religieuse, et en même temps manquer de repères pour les horaires de Ramadan. Pour ces musulmans, cela s’avère plus sûr de se caler sur les informations de Ramadan dispensées par la télévision.

Un autre cas est possible, il s’appliquera à un jeûneur faisant le début de Ramadan dans un pays, en déplacement, et qui le finit dans un autre pays, qui a ouvert le jeune à un jour près. Pour pratiquer ses 28 jours, il continuera à se baser sur les jours de Ramadan de la première ville.

Commentaires récents